Gunter Pauli

Economiste de formation, j’ai été à plusieurs reprises chef d’entreprise dans ma carrière. Notamment pour la société Ecover en Europe, puis en tant qu’importateur de bières d’exception au Japon, pays où je réside une partie de l’année. Depuis près de quatre décennies, je me donne comme objectif d’émettre des possibilités de solutions quant aux menaces que le 21ème siècle nous réserve. Plus prosaïquement je me présente aussi comme un “empêcheur de tourner en rond” auprès des industriels et des gouvernements qui me sollicitent. Je ne suis pas venu au monde pour plaire, et c’est pourquoi les sages paroles de René Char me motivent à aller au-delà de la raison :
“Celui qui vient au monde pour ne rien troubler,
ne mérite ni regards, ni patience.”

René Char

Pourtant, chaque fois que l’on me considère comme déraisonnable, cela motive mon action. C’est pourquoi je vous accueille avec gratitude sur ce site, afin de découvrir ma vision et partager avec moi votre patience.
Si j’ai pu faire œuvre de pionnier, c’est avant tout grâce à quelques amis et mentors exceptionnels qui m’ont incité à aller au-delà de mes rêves les plus fous, à accepter d’énormes défis, à être prêt à tout risquer.
Je suis en mission avec passion, inspiré par la sagesse de la science, façonné par la beauté de la nature et des arts. Personne ne m’a désigné pour cette mission, sauf moi. L’état du monde et la situation critique de milliards de personnes font qu’il est impossible d’accepter un statu quo, ou une simple amélioration. Nous devons nous donner la liberté d’aller au-delà du présent, et même de changer les règles du jeu. Pour cela, il ne s’agit pas de dire que l’on est mauvais, en imaginant que tout le monde, sans exception, peut toujours faire mieux. Il faut commencer. Un pas après l’autre.
Nous devons viser une voie qui n’est pas celle de l’enrichissement personnel ou la satisfaction de l’ego. Nous devons viser un monde durable où nous sommes capables de répondre aux besoins fondamentaux de tous avec ce que nous avons. Un chemin qui nous permet d’apprendre toujours plus et de réaliser que la seule science est temporaire, et que nous sommes à la poursuite de la découverte de la toile du vivant. Avec ses magnificences et ses subtilités.

Retrouvez le blog de Gunter

Retour à Adam Smith

En avril 1991, j'ai publié un long traité sur l'état du monde. Mes écrits ont été inspirés par le livre de Lester Brown qui a dressé un tableau sinistre des dures réalités auxquelles nous sommes confrontés. Alors que je préparais la participation de la Fondation ZERI...

La Croissance Bleue

Réflexions sur la manière de sortir du piège de la pauvreté et du chômage grâce à un scénario ascendant.  le 6 Avril 2015L'économie de marché n'est pas capable de fournir des services aux pauvres, comme le démontrent les taux persistants de pauvreté et de...

Le pouvoir du pragmatisme

La transformation urgente de la théorie de l'économie et de la science des affairesFaire moins de mal - ce n'est pas bienL'avalanche de mauvaises nouvelles concernant l'environnement, la pauvreté, le chômage, les violations des droits de l'homme et l'inaction des...

Faut-il subventionner le solaire ?

11 Avril 2011Les gouvernements sont en faillite. Non seulement la gestion financière du ménage de l'État a déraillé, mais le renflouement des banques, les subventions aux industries non compétitives et les aides généreuses risquent d'asservir les citoyens des nations...

Gunter Pauli est né à Anvers, en Belgique, en mars 1956. En 1979, il a obtenu une licence en sciences économiques à l’Université Loyola (aujourd’hui Université d’Anvers) en Belgique et a obtenu sa maîtrise en administration des affaires à l’INSEAD en 1982 à Fontainebleau, en France, grâce à une bourse de la Fondation Rotary International. Pendant ses études, il a occupé les emplois les plus divers afin de “subvenir aux besoins de sa famille, de ses études et d’économiser de l’argent, ce qui lui permettait de voyager beaucoup pendant les vacances d’été”. En 1978, il a été élu président national du syndicat d’étudiants AIESEC.

Il a été fondateur et président de PPA Holding et de plus de 10 autres sociétés, fondateur et PDG de l’European Service Industries Forum (ESIF), secrétaire général de l’European Business Press Federation (UPEFE), fondateur et président de la Fondation “Mozarteum Belgicum”, fondateur et président d’Ecover, et conseiller du recteur de l’Université des Nations unies à Tokyo (Japon).

Ses activités entrepreneuriales couvrent le monde des affaires, la culture, la science, la politique et l’environnement. Sous sa direction, Ecover a été le pionnier d’une usine écologique en 1992, présentée sur CNN Prime Time News. Il a fondé le “Zero Emissions Research and Initiatives” (ZERI) à l’Université des Nations unies à Tokyo, puis a établi le réseau mondial ZERI en tant que fondation, redéfinissant la production et la consommation en grappes d’industries inspirées par les systèmes naturels.

Il se consacre à la conception et à la mise en œuvre d’une société et d’industries qui répondent aux besoins des gens en utilisant ce qui est disponible localement. Son approche visionnaire, soutenue par des dizaines de projets sur le terrain, lui a valu d’être invité à présenter ses cas à l’Exposition universelle 2000 en Allemagne. Il y a construit le plus grand pavillon en bambou des temps modernes, présentant 7 initiatives révolutionnaires. Il est devenu le pavillon le plus populaire avec 6,4 millions de visiteurs. Malheureusement, le pavillon a été détruit après l’Expo. Cependant, l’original construit à Manizales, en Colombie, est toujours un symbole de la région du café.

 

Ses dernières initiatives comprennent la conception d’une solution pour la soupe de plastique qui flotte dans les océans et la création d’une zone de protection avec des îles pour éviter la montée du niveau des mers. Il s’implique activement pour que le plus grand troupeau de rhinocéros (2 400 dans le parc national de Kaziranga en Inde) soit libéré des braconniers grâce à un programme intensif de développement économique et communautaire en coordination avec des plantations de thé biologique.

Il a été conférencier et professeur invité dans des universités sur tous les continents, et membre du conseil d’administration d’ONG et de sociétés privées en Asie, aux États-Unis et en Amérique latine. Il a conseillé des gouvernements, des entrepreneurs et des chefs d’entreprise sur la manière de mettre en œuvre des innovations révolutionnaires permettant à la société de mieux répondre aux besoins fondamentaux de tous, à commencer par l’eau, la nourriture, le logement, la santé et l’énergie. Il travaille avec ce qui est disponible localement et se concentre sur la création de valeur.

Il est membre de l’Académie mondiale des arts et des sciences (San Francisco, États-Unis), membre créateur du Club de Budapest (Hongrie), membre du Club de Rome, a animé la table ronde des lauréats du prix Nobel de la science organisée par SM le Roi de Jordanie et a obtenu un doctorat du gouvernement italien en conception de systèmes. L’université de Pécs, en Hongrie, lui a décerné un doctorat honorifique.

Gunter a publié 20 livres (16 écrits – 4 édités), qui ont été imprimés dans +30 langues et 365 fables apportant science et émotions aux enfants. Plus de 17 millions d’exemplaires ont été distribués dans le monde entier. L’une de ses fables “L’arbre le plus fort” est disponible dans plus de 100 langues. L’un de ses derniers livres publiés en avril 2015 ” L’économie bleue 2.0 : 200 projets mis en œuvre, 4 milliards de dollars investis et 3 millions d’emplois créés ” est la nouvelle réalité inspirée de la vision de son Rapport au Club de Rome présenté le 2 novembre 2009.

Il est père de cinq fils, d’une fille (adoptée). Parlant couramment sept langues et ayant résidé sur 4 continents, il est un citoyen du monde.

Quelques conférences de Gunter Pauli